Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hoquets - Maison des musiques (06.10.2012)

Publié le 9 Octobre 2012 in Concerts

A l'occasion de la Nuit Blanche, la Maison des Musiques organisait ce samedi le festival "Comme à la maison". Et c'est dans le jardin que les Hoquets ont déposé leurs drôles d'instruments bricolés pour le dernier concert d'une longué série qui avait commencé en 2009... dans le même bâtiment! Trois années où ils ont amené leurs chansons à travers tout le pays mais également en France, aux Pays-Bas, en Italie ou en Espagne...

Et qu'est-ce qu'un Espagnol peut comprendre de ces véritables odes à la Belgique que sont "Béni B", "Cha-Cha-Charleroi" ou "3 Régions 3 Communautés"? Rien. Mais il n'y a pas grand chose à "comprendre"... C'est tellement loufoque et premier degré que ç'en est bon! Entendre la préparation d'une couque de Dinant (à 300 degrés celle-là...), l'histoire de Tchantchès et de son coup de tête empoisonné si on touche à son amoureuse Nanesse ou expliquer ludiquement la situation de Baerle-Duc, c'est gigantesque. Mais ça tient la route musicalement, le trio se déchaînant sur leurs cordes, tables en bois et autres boîtes de conserve. Beats rock garantis!

Sur scène, entre Maxime-le-Belge et François-le-Français, McCloud Zicmuse, Américain né il y a 39 ans dans l'Arkansas et débarquant en France dans les années 2000 est dans son élément malgré sa tête de professeur d'histoire-géo. Il chante en français, anglais, dit quelques mots de néerlandais. Il salue les possibles Américains présents sous le chapiteau, décrit la chorégraphie de leur rappel "Chaud Boulet" comme une "danse sexuelle" et court en se pliant en deux derrière un Napoléon imaginaire pendant "1815". Par contre, la peluche de Tatayet utilisée comme baguette de batterie pendant la chanson du même nom est bien réelle...

Du nawak comme on aime... ou pas! Mais nous, on les a définitivement adoptés...

Tellement loufoque et premier degré que c'en est bon!

Hoquets - Maison des musiques (06.10.2012)
Commenter cet article