Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Graham Coxon - Botanique (21.09.12)

Publié le 24 Septembre 2012 in Concerts

Rendez-vous était pris vendredi à l'Orangerie du Botanique pour voir à l'oeuvre Graham Coxon, auteur d'un fort bon huitième album intitulé "A+E".

Oui, un huitième album. Pendant que beaucoup fantasment sur un "vrai" retour aux affaires de Blur (qui constituerait un des événements musicaux de l'année), le père Graham continue de distiller sa musique à gauche et à droite... Et plutôt bien!

Sur scène également, Graham a assez de tours dans son sac pour faire passer une excellente soirée. D'abord avec sa musique, un peu bluesy, beaucoup rentre-dedans, mais 100% bonne énergie. Et puis, c'est un personnage. Le type "bon pote à lunettes" (restées dans leur boîte au Bota) un peu craintif, qui soupire en lisant la setlist, se passe la main sur le visage puis dans les cheveux, rote sa bière (il serait arrivé à Bruxelles "assez chargé" selon des responsables du Botanique) regarde au plafond, sourit franchement avec son guitariste puis fixe quelqu'un dans la foule d'un air angoissant...

Et de jouer de la guitare avec son ventre, sa cuisse, derrière la tête ou en faisant un cumulet arrière... Les chansons se suivent et le concert prend petit à petit son envol avec l'ancien "Standing on my own again" et le nouveau "City Hall", où on imagine très bien Graham déambuler "avec un milliard de couleurs devant ses yeux"...

Evidemment, rien pour les die hard fans de Blur... Même quand un mec dans le public reprenait le refrain de "You're so great", cette magnifique ballade au son crasseux qui dépeint tellement bien la détresse que peut susciter le sentiment amoureux...Graham souriait sincèrement puis en jouait les touts premiers accords, mais restait fidèle à une setlist quasi immuable depuis le début de sa tournée.

Il s'est toutefois lancé dans quelques dialogues avec le public qui tournaient parfois au monologue... Comme quand ce spectateur lui dit qu'il va lui botter les fesses s'il ne joue pas la chanson demandée puis l'invite à prendre une bière après le concert, ce à quoi Graham répond: "non, je ne bois pas de bière (il en a siroté 2-3 pendant le concert) puis de toutes façons, si on va prendre un verre, tu me botteras le cul!" Bref, typique d'un artiste qu'on aime pour la timidité et la fragilité qui se cachent derrière le gros son de sa guitare.

Après avoir balancé un solide "Freakin' out", il disait "bye bye" au public avec le relevé "Sorrow"s Army"... Pas de chagrin pour ce dernier mais une heure cinquante de bonne musique et de bonne humeur.... Parfait pour lancer un vendredi soir!

Timidité et fragilité se cachent derrière le gros son de sa guitare

Graham Coxon - Botanique (21.09.12)Graham Coxon - Botanique (21.09.12)
Commenter cet article